Photo by Freddie Marriage on Unsplash
Photo by Freddie Marriage on Unsplash

Les courges, toute une famille de rondeurs

Réconfort, rondeur et douceur au cœur de l’hiver

Les courges ont cela d’intéressant qu’elles sont multiples. Elles savent nous raconter des histoires et nous faire voyager. Elles sont originaires d’Amérique du Sud où depuis près de 6000 ans elles nourrissent, servent d’objets utilitaires ou soignent. Depuis l’Antiquité, l’Europe connaissait, les melons, les concombres et les pastèques, mais pas les citrouilles. Ainsi, quand Christophe Colomb et ses comparses déferlent sur le futur continent américain à la fin du XVème siècle, une nouvelle ère s’ouvre (pas uniquement pour les fans de botanique hélas, mais passons). Quatre espèces de courges domestiquées par les Amérindiens parviennent alors jusqu’à notre continent. Elles sont rapidement acceptées et consommées.

Certaines courges sont désormais plus célèbres que d’autres. La butternut,  toute en longueur, offre une chair jaune orangé, fine, beurrée et fondante. À noter qu’elle n’a quasiment pas de graines, ce qui rend sa préparation plus aisée. La citrouille est bien souvent confondue avec son cousin le potiron. Elle est bien ronde et orangée et sert avant tout d’éclairage d’appoint. Le potiron, c’est la star, celle des contes de fées. Car oui, Walt Disney s’est trompé : ce n’est pas une citrouille qui se transforme en carrosse mais bien un potiron ! Enfin le potimarron. Comme son nom l’indique, cette petite courge orangée en forme de poire a un goût prononcé de marron. Il présente le gros avantage de ne pas avoir besoin d’être pelé.

Parmi la foule des courges anonymes, impossible pour moi de ne pas vous parler de la courge spaghetti. Pourquoi ? Parce que sa chair, une fois cuite, donne de longs filaments fermes et peu parfumés qui ressemblent à… allons, je vous ai donné un indice… qui ressemble à des spaghetti donc. On peut tout à fait cuisiner cette courge comme telle, avec une sauce à l’ail ou bolognaise.

Mais les potirons, c’est pour Halloween ! C’est bien beau les Jack’o lantern, mais qu’est-ce qu’on en fait à Noël ?

On peut commencer par des mini-tarte butternut et oignons confits en apéritif, continuer avec un velouté potiron et brisures de marron, ou une salade tiède de potimarron confit au four avec noisette et fleur de sel, pour terminer avec un soufflé à la courge et au chocolat.

Venez découvrir mes recettes et propositions d’accords autour des courges dans mes ateliers


Quelques idées de recettes

Salade de potimarron cru, noisettes, noix et huile de noisettes, Bistro de Jenna
Tarte courge butternut, échalotes et tofu aux amandes, Cansei de ser Yummi
Velouté de potimarron à l’huile de truffe, Les Haricots Diaboliques
Bûche de Noël chocolat, noisettes et butternut, Cuisine Saine


Quelques pistes pour accorder un vin

Vin rouge : Pinot noir
Vin blanc : Chardonnay
Le vin du mois : Champagne Blanc de Noirs – Champagne Fleury

châtaignes

Les châtaignes, riches en gourmandise

Photo from Kaboompics

Le maïs, croquant et fondant

Photo by Lum3n.com from Pexels

Les radis, pour voir la vie en rose

Photo by Rachael Gorjestani on Unsplash

Les petits pois, symbole de renouveau

epinard-1600par1066

Les épinards, vertueuse verdure

endive-1600par1066

Les endives, apprendre l’amer

chou-verdure-1600par1066

Les choux, verdure hivernale

Photo by Paula on Pexels

Les champignons, rois des forêts

kaki-1600par1066

Curieux kakis

coing-1600par1066

Les coings, ces durs si dodus

artichauts-1600par1066

Les artichauts, ces super-héros qui s’ignorent

Photo by Anda Ambrosini on Unsplash

Les tomates, Fraîcheur et saveur

fraise-1600par1066

Les fraises, Rouges de soleil

asperges-1600par1066

Les asperges, du printemps en barre

poireau-1600par1066

Les poireaux, pour les derniers frimas

salsifis-1600par1066

Les salsifis

chou-1600par1066

Les choux de Bruxelles