Photo by Rachael Gorjestani on Unsplash
Photo by Rachael Gorjestani on Unsplash

Les petits pois, symbole de renouveau

Les préférés des princesses

Les petits pois semblent être présents dans nos assiettes, ou écuelles, depuis fort longtemps. Des archéologues ont en effet retrouvé des traces de consommation de ce légume remontant à l’Âge de Bronze (soit autour de 3 000 ans avant JC). Ainsi, c’est un des plus vieux légumes cultivés en Europe (Grèce et Suisse) et en Asie ( Iran et Palestine). A l’époque, les petits pois étaient consommés secs et il fallait les concasser avant de les cuire.

Il faudra attendre le tournant du XVIIème siècle pour que le goût des petits pois frais se développe. Est-il encore besoin de préciser que ce dernier a pris pied en France depuis l’Italie ? Les petits pois font alors fureur sur les tables aristocrates, au point de pouvoir être comparé à du caviar vert. Et c’est sous l’impulsion de Louis XIV que sa cuture s’est grandement développée en France.

Génie de la génétique

Ne vous y méprenez pas. Les petits pois ne font pas de leur consommateurs.trice des as de la génétique. Ils ne disposent pas de propriétés particulières. Ils se trouvent seulement qu’ils sont été utilisé par le moine autrichien Gregor Mendel. C’est en effet grâce à ses longues études sur les croisements utilisant les petits pois comme support qu’il a découvert les bases des lois de l’hérédité. Ses premiers résultats ont été publiés en 1866.

Tout comme les fèves, les pois chiches ou encore les lentilles, ils appartiennent à la famille des légumineuses. Ils sont donc riches en protéines, fibres et glucides. Mais, en bons légumes frais, ils contiennent également une bonne dose de vitamines A, K et E. Sans oublier tout une brochette de minéraux : potassium, phosphore, magnésium, calcium, fer, ainsi que de bonnes quantités d’oligo-éléments : zinc, cuivre, manganèse, sélénium, fluor…

En cuisine, les petits pois peuvent se glisser un peu partout : en salade, en accompagnement, en velouté, etc. Leur teneur assez importante en glucide pourra même vous donner envie de les oser en dessert.

Venez découvrir mes recettes et propositions d’accords autour du petit pois dans mes ateliers


Quelques idées de recettes

Tarte aux petits pois de Nicolas Masse, Assiettes gourmandes (il suffit de remplacer le beurre par de la margarine bio ou de l’huile d’olive)
Velouté petits pois coriandre, La Minute Papillon
Petits pois et noix de cajou à l’indienne, Un peu gay dans les coings
Bouillon dessert glacé, Bluette gourmande


Quelques pistes pour accorder un vin

Vin rouge : Cabernet franc, Merlot
Vin blanc : Chenin, Sauvignon blanc
Le vin du mois : Premier Rolle – Domaine des Amiel

Photo from Kaboompics

Le maïs, croquant et fondant

Photo by Lum3n.com from Pexels

Les radis, pour voir la vie en rose

epinard-1600par1066

Les épinards, vertueuse verdure

endive-1600par1066

Les endives, apprendre l’amer

chou-verdure-1600par1066

Les choux, verdure hivernale

Photo by Freddie Marriage on Unsplash

Les courges, toute une famille de rondeurs

Photo by Paula on Pexels

Les champignons, rois des forêts

kaki-1600par1066

Curieux kakis

coing-1600par1066

Les coings, ces durs si dodus

artichauts-1600par1066

Les artichauts, ces super-héros qui s’ignorent

Photo by Anda Ambrosini on Unsplash

Les tomates, Fraîcheur et saveur

fraise-1600par1066

Les fraises, Rouges de soleil

asperges-1600par1066

Les asperges, du printemps en barre

poireau-1600par1066

Les poireaux, pour les derniers frimas

salsifis-1600par1066

Les salsifis

chou-1600par1066

Les choux de Bruxelles